Pourquoi Les Rastas Ne Se Coupent Pas Les Cheveux ?

Lorsque l’on parle de rastas, on s’imagine très souvent des hommes et femmes arborant une crinière étonnante. Il est vrai qu’un des préceptes du rastafarisme est de ne pas se couper les cheveux. Tu veux en savoir plus ce sur symbole du mouvement rasta ?  Cette coiffure n’est pas arrivée sur la tête des rastas par hasard. Prêt à en apprendre plus et à compléter ta culture pour répondre aux questions sur le sujet ? Découvrons pourquoi les rastas ne se coupent pas les cheveux.

Passionné par le mouvement, j’ai moi aussi décidé d’en savoir plus sur les fameuses dreadlocks et ai fait des recherches (très pointues) pour te permettre d’en savoir plus sur l’histoire et le symbolisme des cheveux longs des rastas. J’ai ainsi pu en apprendre plus sur les raisons pour lesquelles les rastas ne se coupent pas les cheveux et pourquoi les deadlocks sont si importantes.

De nombreux passages bibliques interdisent de passer une lame dans sa chevelure. Arborer les cheveux longs pour les rastas marque alors le respect que l’on a pour Jah, mais aussi un lien avec l’histoire et un signe qui met en avant la recherche de liberté.

Tu vas pouvoir découvrir dans cet article :

  • Les origines bibliques des dreadlocks ;
  • Les causes historiques pour lesquels on ne coupe pas ses cheveux ;
  • La symbolique de liberté.

Ne coupons pas les cheveux en quatre plus longtemps et apprenons-en plus sur les raisons pour lesquelles les rastas ne coupent pas leurs chevelures !

1- NE PAS SE COUPER LES CHEVEUX, UN COMMANDEMENT BIBLIQUE

Bon, peut-être le sais-tu déjà, mais être rasta ce n’est pas qu’écouter de la musique en fumant. Ce mouvement religieux possède une histoire récente mais très riche et des références bibliques solides et complètes.

a) Une référence importante

C’est justement dans les textes bibliques que l’on retrouve de nombreuses mentions concernant les cheveux et leur coupe (ou non). Parmi ces références, la plus importante est celle que tu peux trouver dans les Nombres (6:5, plus précisément) :

Les premiers rastas voient dans ce message un commandement : celui qui croit doit montrer son respect en laissant pousser ses cheveux

Mais si tu as jeté un coup d’œil aux photographies des grands personnages du rastafarisme, tu as pu le constater, les cheveux longs n’étaient pas à l’ordre du jour. Garvey ou Howell portaient les cheveux très courts. C’est dans la communauté que créa L. Howell (le Pinnacle) que les premiers adeptes prennent en compte cette référence et en font un point important de ce qui va devenir le mouvement rasta.

On retrouve alors de plus en plus souvent la phrase : Aucun objet tranchant n’approchera la tête du juste qui devient un mantra pour les rastas en devenir.

Le rasta va donc laisser ses cheveux pousser pour montrer qu’il respecte Dieu.  Mais cette citation, même si elle est particulièrement importante pour les membres de ce mouvement n’est pas la seule référence biblique et on peut trouver d’autres textes importants aux yeux des rastas.

b) D’autres textes qui ont influencé les rastas

À travers l’Ancien Testament, on trouve d’autres extraits qui renforcent cette idée de ne pas devoir se couper les cheveux. On pourra ainsi découvrir un message particulièrement conséquent dans les Rois (1:52) :

Si ce texte est aussi important c’est parce qu’il fait référence à Salomon. Les rastas revendiquent en effet leur filiation avec le célèbre roi.

Ne pas couper ses cheveux c’est également montrer son respect pour Jah. Dans Luc (12 :7), il est dit :

Chaque cheveu est une création divine et passer une lame dedans, c’est détruire ce que Dieu a fait

La Bible nous rappelle également qu’une belle chevelure est le signe que l’on est marqué par le seau divin :

Tu peux déjà voir apparaitre pourquoi il est important de ne pas se couper les cheveux. Mais ce refus de passer un ciseau dans sa chevelure trouve aussi son origine dans le récit de Samson. 

Le jeune nazir porte les cheveux longs dans le respect des préceptes naziréens. Ceux-ci indiquent que laisser pousser sa barbe et ses cheveux est incontournable. Comme le dit lui-même Samson il porte les cheveux longs car il est consacré et dévoué à Dieu (Livre des Juges, 16 :17). Tu le sais, lorsque Samson a coupé ses cheveux, il a perdu sa force. 

Les rastas, rappelons-le, mettent le respect de Dieu au premier plan. Descendants des Juifs, ils adoptent donc ce code et laissent leurs cheveux pousser pour vénérer Dieu. Mais c’est aussi un signe qui les relie encore plus à l’Histoire. Les dreadlocks (et donc la non-coupe) se retrouvent en effet dans de nombreuses civilisations.

2- NE PAS SE COUPER LES CHEVEUX, UN CHOIX QUI N’EST PAS FAIT AU HASARD

À travers les civilisations et l’histoire, on trouve de nombreux témoignages de cheveux longs.

a) Cheveux longs et symbole historique

On trouve les premières traces de dreadlocks dans les textes védiques hindous. Shiva ne coupait pas ses cheveux (on trouve des mentions de sa chevelure portant des nœuds de cheveux emmêlés). En Inde, encore aujourd’hui, les sâdhus portent les cheveux longs et ne les coupent jamais. Ces dreadlocks sont sacrées. Laisser ses cheveux pousser est alors un rituel religieux important. Cela montre son attachement aux divinités (c’est un acquis spirituel) mais aussi un renoncement à la vanité.

On trouve aussi des traces de ce refus de se couper les cheveux dans d’autres civilisations comme les Aztèques :

Il s’agit là encore d’hommes importants dans le domaine religieux, des émissaires du pouvoir des dieux.

D’autres témoignages ont aussi trouvé une grande importance aux yeux des rastas. On peut, en effet, voir ces attestations de cheveux longs et tressés dans la civilisation égyptienne. Les nobles que l’on peut observer sur les murs des tombeaux ou des temples arboraient les cheveux coiffés dans un style très proche des dreadlocks.

Ne pas se couper les cheveux renvoie alors aux ancêtres égyptiens, civilisation qui a une importance majeure aux yeux des rastas. Pour eux effectivement, la terre d’Égypte (celle des pharaons) était occupée par des Noirs. C’est l’histoire remaniée par les Blancs qui en ont fait une terre occupée par un autre peuple. Cette réappropriation de textes ou d’épisodes importants peut aussi se voir dans la Bible rasta (the Holy Bible). 

En s’appropriant ces traditions anciennes, les rastas mettent en avant leur origine. C’est un acte militant qui est important. En tant que peuple déraciné, il est en effet toujours indispensable de retrouver et connaître ses origines pour se construire. Ne pas couper ses cheveux permet d’arborer des coiffures ancestrales qui ont une grande valeur. C’est donc naturellement un rappel des origines. 

De nombreux peuples africains comme les Wolofs ou les Peuls portent les cheveux longs. La nature même du cheveu africain en fait des dreadlocks au fil du temps. La coiffe a alors un rôle important. Elle va afficher l’état d’esprit de la personne, son statut et même ses envies et projets.

Pour un rasta, ne pas se raser la tête signifie respecter et vénérer Dieu (Jah) mais aussi se raccrocher à ses origines. C’est aussi un acte contre les règles établies.

b) Cheveux longs et combat pour la liberté

Lorsque le mouvement rasta voit le jour dans les années 1930 en Jamaïque, les Noirs sont une population encore considérée comme inférieure. Dans cette société imprégnée d’idées rétrogrades, il est impératif de « bien présenter » et pour cela, il faut avoir les cheveux courts.

Les descendants des esclaves doivent oublier leurs traditions pour enfiler le masque du bon citoyen et gommer toute leur histoire pour entrer dans le moule qui leur est assigné.

Laisser ses cheveux longs va alors envoyer un message de rébellion contre l’ordre établi. On ne veut pas suivre le mouvement. On veut montrer qui on est. C’est donc un acte militant qui vise à mettre en avant une volonté de liberté inégalée. Chacun, pour le rasta, est libre de faire ce qu’il veut tant qu’il respecte Jah et les autres. Il n’est pas utile de gommer son histoire. Il faut au contraire en être fier.

Ne pas couper ses cheveux va alors transporter ce message de liberté et de rattachement aux traditions bibliques et historiques.

3- MONTRE TOI AUSSI TON ENVIE DE LIBERTÉ EN LAISSANT POUSSER TES CHEVEUX !

En tant que rasta débutant ou confirmé, tu peux maintenant montrer tes connaissances sur les dreadlocks et le pourquoi il est important pour un rasta de ne pas couper ses cheveux. Naturellement, il est toujours possible de suivre les préceptes du mouvement sans arborer des cheveux de 2 mètres de long ! Mais c’est une marque importante et tu as pu le constater, garder les cheveux présente des significations précises pour les rastas. 

Tu pourras ainsi répondre aux curieux que ne pas couper ses cheveux renvoie de ce fait à plusieurs idées. Tout d’abord, ces cheveux longs ont une valeur symbolique et religieuse très importante. Un homme qui respecte Dieu ne se coupe pas les cheveux. Il y trouve sa force. Il va aussi en laissant ses cheveux pousser se rattacher à ses ancêtres et tout comme eux montrer qu’il est un combattant inégalé pour retrouver sa liberté.

À toi à présent d’arborer un look qui définit ta personnalité et accompagne au mieux tes cheveux longs. Opte pour un bonnet ou une casquette aux couleurs rastas ou détourne un bracelet en corde pour agrémenter tes locks avec style.

Découvrez comment personnaliser ton style au mieux ici 👇🏽

1 réflexion sur “Pourquoi Les Rastas Ne Se Coupent Pas Les Cheveux ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *