Où Est Né Le Reggae ?

Inscrit au patrimoine immatériel de l’UNESCO et musique connue internationalement, le reggae a aussi une histoire complexe. Mais d’où vient exactement le reggae ? Où s’est-t-il développé avant de devenir ce style musical si unique ? Si tu t’es, toi aussi, posé ces questions, tu es au bon endroit.

Passionné par le rastafarisme et le reggae, j’ai toujours voulu en apprendre plus sur ces sujets. Je me suis donc mis au travail pour découvrir les réponses et te les proposer.

Le reggae est un courant musical né en Jamaïque, dans les années 1960. On en trouve les premières traces dans les ghettos de la capitale. Inspirée de différentes musiques, la musique reggae a pris naissance principalement à Trenchtown, un quartier de Kingston.

Tu vas pouvoir découvrir dans cet article plus d’informations sur :

  • Les origines du reggae ;
  • Le lieu de naissance de ce courant musical ;
  • Les liens entre Jamaïque et reggae.

Tu auras ainsi les réponses que tu veux avoir sur les origines du reggae. N’oublie pas de mettre du Bob Marley en fond sonore, et allons-y !

1- DES ORIGINES MULTIPLES

On ne connaît pas précisément la date de naissance du reggae jamaïcain. On sait qu’on a vu les prémices du courant apparaître dans les années 1960 et que le « reggae est devenu reggae » dès 1968. Mais il n’est pas né de rien et a connu avant, de devenir ce qu’il est, différentes influences qui ont été utilisées par les musiciens.

a) Un savant mélange de musiques

La Jamaïque est devenue un pays indépendant après l’indépendance de 1940.  (Si tu veux en savoir plus sur l’histoire de l’île, jette un œil à notre article). Mais cette liberté s’est accompagnée de difficultés qui ont mené les populations les moins riches à vivre dans des ghettos. Les descendants des esclaves principalement se réunissent alors dans des quartiers très pauvres. Ils ont du mal à trouver du travail et passent beaucoup de temps à écouter de la musique. Parmi ce qu’ils écoutent, il y a :

  • le mento,
  • le calypso,
  • le ska,
  • mais aussi du jazz,
  • du rythme and blues,
  • des musiques africaines.

Certains commencent à composer, d’autres à écrire des textes. Ceux-ci concernent souvent les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien et beaucoup dénoncent cette vie compliquée.

b) Un premier pas vers le reggae

C’est dans ce vivier créateur que le rocksteady naît. On considère ce courant comme l’ancêtre du reggae. Cette musique peut être décrite comme un ska ralenti. Elle a été imaginée dans les ghettos de Riverton City, Greenwich Town ou encore Trenchtown dans la capitale.

Cette musique dénote des autres par un rythme plus calme et saccadé. Lorsque tu écoutes du rocksteady, tu peux immédiatement repérer les caractéristiques qui vont aboutir au reggae. Tu peux, par exemple, écouter ce succès : Alton Elis Rock Steady. 

Le Rocksteady va avoir un succès important d’abord dans les ghettos puis dans l’ensemble du pays. Il va même tenter de conquérir les États-Unis. Il dénonce les problèmes que rencontrent les habitants. On peut ainsi découvrir des paroles concernant les gangs locaux (comme les Rude Boys). Ce rythme envoutant, apparu en 1966 va rapidement évoluer vers le reggae.

2- LA NAISSANCE DU REGGAE

La musique devient un phénomène majeur dans les quartiers pauvres. De nombreuses personnes s’improvisent musiciens ou auteurs, d’autres producteurs. Cette forte émulation va conduire à la naissance du reggae. On écoute d’abord des instrumentaux. Puis les artistes improvisent des paroles généralement contestataires :

C’est au cours de l’année 1968 qu’apparaissent les premières chansons que l’on considère véritablement comme reggae. Au début de l’année, on écoute Pop-a-Top de Lynford Anderson. Puis Bang a Rang de Stranger Cole et Lester Sterling ou encore Do the Reggay de Toots and the Maytals, des morceaux aujourd’hui connus comme les premiers titres de ce courant musical. Ces chansons sont aujourd’hui considérées comme appartenant à l’early reggae. Mais le style ne reste pas immobile. On va aussi trouver des variations de rythme (plus lent, plus puissant plus rapide).

Quel que soit le chanteur ou le musicien, il vient d’un ghetto de Kingston, véritable vivier de créateurs reggae.

a) Un quartier mythique dans l’histoire du reggae

Tu as déjà entendu parler de Trenchtown ? Ce quartier a accueilli de nombreux agriculteurs venus s’installer dans la capitale après avoir été ruinés. Ils espéraient alors trouver du travail. C’est aussi ici que se réunissent les pauvres qui n’ont pu trouver de lieu où habiter ailleurs. 

Le lieu a abrité les principaux artistes reggae :

  • Alton Ellis,
  • Peter Tosh,
  • Bunny Wailer,
  • Bob Marley,
  • Dean Fraser,
  • Les groupes Toots and the Maytals,
  • Wailing Souls,
  • The Paragons…

Ce quartier se retrouve mentionné dans de nombreuses chansons comme No Woman, No Cry. Il est donc particulièrement important pour le reggae. Bunny Wailer cite Trenchtown comme le « Hollywood jamaïcain ». 

On écoute à longueur de temps cette musique que l’on considère comme le « bébé de Trenchtown ». Celle-ci est régulièrement diffusée dans les rues par les sound systems, des genres de stand avec platines, enceintes et amplificateurs.

Le reggae devient donc une musique omniprésente dans la vie des habitants et c’est d’ici qu’elle va se répandre à travers le monde. Aujourd’hui, un secteur (Cooreville Gardens) abrite des rues portant le nom des artistes reggae qui y ont vécu, et ils sont nombreux !

3- LE REGGAE, UNE MUSIQUE DE LA JAMAÏQUE

Cette musique est avant tout un style totalement jamaïcain. On parle de reggae jamaïcain. On pense Jamaïque, lorsque l’on écoute du reggae.

a) Un symbole de la Jamaïque

C’est devenu une musique symbole du pays. Le Premier ministre, Michael Manley, définissait en 2003, le reggae comme le langage premier des Jamaïcains. Le reggae a su devenir une identité propre au peuple jamaïcain. Il exprime la douleur, le quotidien et les aspirations. Il syncrétise les différentes influences qui ont fait la Jamaïque : héritages européens et blancs, héritages africains et noirs.

Ce courant musical a aussi une grande importance pour les mouvements contestataires qui ont vu le jour dans les ghettos mais aussi auprès des politiques locaux. E. Seaga, un politicien puissant et propriétaire de nombreux studios d’enregistrement dans la capitale, met en avant l’importance du reggae : on ne peut pas séparer la musique et la politique en Jamaïque. Il va aussi subir de nombreuses critiques de la part des artistes reggae.

Cette musique a aussi un rôle important au quotidien et pas uniquement en tant que message pour détendre les auditeurs ! Les Wailers ont ainsi, par exemple, réussi à faire se rencontrer deux groupes rivaux (les Rude Boys et les Ras). Elle devient une arme lancée contre les injustices subies dans ces quartiers pauvres :

" One good thing about music, when it hits you feel no pain !  This is Trenchtown Rock "

Trenchtown Rock, Bob Marley Tweet

Les habitants des beaux quartiers n’ont pas le droit d’écouter du reggae, musique des « hommes au cœur noir ». Cette musique est rejetée par les élites et les chrétiens.

b) Et les rapports entre reggae et rastafarisme ?

Impossible de parler de naissance du reggae sans faire quelques diversions sur le rastafarisme. Tu t’en doutes.

Naturellement, l’icône du reggae qu’était Bob Marley était rasta. Naturellement ce mouvement spirituel a connu un succès assez important dans les quartiers pauvres de la capitale. Mais parmi les premiers créateurs de reggae, plusieurs n’ont jamais été rastas ! Ils ont même mis en avant la différence entre rastas mens et reggae mens :

On ne peut donc pas déduire que le reggae est lié au rastafarisme dès son origine. Ce qui lie les deux courants, c’est avant tout leur présence dans les ghettos de Kingston et leur importance dans la vie des habitants. De nombreux rastas sont en effet présents à Trenchtown. Tout comme le reggae, le rastafarisme va être un courant contestataire et de résistance.

4- LE REGGAE, UNE MUSIQUE JAMAÏCAINE DEVENUE INTERNATIONALE

Né au cœur de la capitale jamaïcaine, le reggae a su séduire grâce à ses rythmes ensorcelants et ses paroles vraies. Cette musique a été imaginées dans les ghettos de Kingston et est aussi un message fort. À la fois contestataire et unitaire, cette musique est l’image même du lieu qui l’a vu naître.

Tu as maintenant toutes les réponses aux questions que tu te posais sur le lieu de naissance de ta musique préférée. Tu pourras ainsi répondre, toi aussi, à tous ceux qui veulent savoir d’où vient le reggae. N’hésite pas parler de Kingston et de ses quartiers pauvres comme Trenchtown, le lieu symbole du reggae.

N’hésite pas non plus à arborer des symboles du reggae comme un bonnet ou un t-shirt arborant la silhouette de l’île berceau de ce courant musical. 

Fais ton choix parmi les vêtements que nous te proposons. Pour cela clique ici 👇🏽

1 réflexion sur “Où Est Né Le Reggae ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *