Quels Sont Les Messages Que Délivre Le Reggae ?

On connaît tous les rythmes lancinants typiques du reggae. Mais combien de fans ont déjà bien écouté les paroles ? Sais-tu réellement quels messages transmet la musique reggae ?

Tu veux savoir lesquels ? Pas de problème, nous sommes là pour ça ! Experts dans le domaine du rastafarisme et donc naturellement du reggae, nous allons t’apporter toutes les réponses que tu peux te poser quant aux messages délivrés par ce style musical.

Les messages diffusés par le reggae grâce à des mélodies envoûtantes sont essentiels pour les rastas qui retrouvent leurs préceptes, mais aussi pour tous les auditeurs de ce style musical qui y voient des messages d’amour, de paix et de lutte contre les injustices.

Avec nous, tu verras que cela concerne différents sujets :

  • Religieux ; 
  • Sociétal ;
  • Amour ;
  • Ganja et bien d’autres domaines…

Alors prêt à découvrir ce que disent tes stars préférées ? 

1- Une étude des textes reggae qui a ses limites

Avant de commencer l’analyse, il est important de mettre les choses au point. Même si de nombreuses chansons reggae ont été écoutées au fil du temps, impossible de ne pas en manquer une ou deux (voir beaucoup plus en fait !). Alors même si nous avons fait un gros effort, saches qu’il est bien naturellement quasi-impossible d’écouter toutes les chansons de ce style musical. Et donc, il est toujours possible qu’un texte oublié dise tout le contraire d’un autre. Mais nous avons tenté d’avoir une vue d’ensemble assez complète pour dégager plusieurs thèmes favoris des auteurs de reggae. Cette remarque faite, on va pouvoir commencer à analyser les différents messages que l’on peut écouter.

Homme rasta blanc fumant un joint et ecoutant du reggae avec un casque posé sur les dreadlocks

Pas tout à fait ? Et pourquoi donc te demandes-tu. Et tu as raison, mais nous devons encore ajouter un petit problème. Beaucoup de chansons ne sont pas « livrées » avec le texte écrit. Il a donc fallu bien écouter et tenter de comprendre le jargon jamaïcain. Et quelques fois, il faut bien l’avouer, les paroles ne sont pas très claires. On hésite alors entre deux termes, et on peut se tromper.

Bon, maintenant on peut commencer à étudier ces messages.

2- Le reggae, une musique aux messages religieux importants

La religion est un thème majeur pour les auteurs de reggae. Généralement rastafaris, ils mettent en lumière leur croyance en exposant leurs préceptes. Pour eux Jah (Dieu) est partout, c’est un dieu unique qui est bon et secourable envers toutes les créatures divines. De nombreux textes mettent en lumière ce dieu bienveillant et omniprésent. Tu pourras ainsi trouver ces mentions avec le texte de Take Heed des Cinnamons : 

He who hides around the corner […] Jah is all around watching you
Il est celui qui se cache au coin de la rue […] Jah est partout qui t’observe
 

a) Reggae et rastafarisme, une même voix 

Tout comme pour les références bibliques étudiées dans le rastafarisme, le reggae va utiliser les textes pour rappeler les bases même du mouvement rasta, comme par exemple, l’exode des Juifs face aux Égyptiens. Ils assimilent alors dans les textes le même message que celui inculqué aux rastas : l’exil et le retour à la terre promise. On peut en trouver une mention avec le célèbre Iron, Lion, Zion de Bob Marley :

I had to run like a fugitive just to save the life i live
I’m gonna be Iron like a Lion in Zion (repeat)

J’ai dû courir comme un fugitif pour sauver la vie que je vis
Je vais être de fer comme un lion à Sion (bis)

Bob marley en concert

Ces rapports avec la religion et le rastafarisme sont capitaux dans de très nombreux textes reggae. Ces messages sont alors un support pour mieux vivre mais aussi aider les autres à vivre mieux. Parce qu’il ne s’agit pas de se plaindre mais d’avancer sous le regard bienveillant de Dieu et des ancêtres africains

3- Des textes qui dénoncent

Le reggae est aussi une musique qui dénonce les problèmes sociaux que connaissent d’abord les Jamaïcains puis toutes les populations noires. Le reggae est né à la fin des années soixante (1968 plus précisément, tu peux en savoir plus avec notre article dédié), une période de contestation à travers le monde. Là encore le rastafarisme a joué un rôle important pour les auteurs de reggae. L’abolition de l’esclavage en Jamaïque au XIXème siècle et l’indépendance du pays en 1962 ont fortement marqué les esprits des locaux. Mais même si dans les textes, les Noirs étaient libres, la réalité était toute autre et ce même à la fin des années 1960. 

Mis à l’écart des avancées de la société, ils vivaient pour la plupart dans des ghettos souvent insalubres, avaient des difficultés à trouver du travail, bref étaient encore très mal considérés. La Jamaïque présente des cicatrices du passé encore très douloureuses. Et le mouvement rastafari veut dénoncer cela et veut instaurer une résistance face aux anciens colons blancs.

Rastaman dans un champ, heureux et décontracté

Les Noirs veulent alors qu’on les considère. Que leur situation s’améliore. Qu’ils puissent être libres et indépendants avec leur propre parti politique, par exemple. Le reggae va alors leur permettre d’extérioriser ces revendications et de dénoncer les problèmes qu’ils rencontrent au quotidien.

En parallèle avec le rastafarisme, le reggae va devenir un moyen pour s’exprimer. On y dénonce la souffrance, le chômage, la pauvreté… Écoute les paroles de la chanson de Ras Michael and the sons of Negus : Sufferation

Sufferation is on the land
Ségrégation is on the land
Humiliation is on the land
Why do they are killing brothers
All over in the land
The prophecy fulfills now
All over the land
I’m gonna sing a song unto Jehovah
Tell Him I’ve gone to the nations
The people are down in sufferation
So is it not the time of migration ?
 
La souffrance est sur cette terre
La ségrégation est sur cette terre
L’humiliation est sur cette terre
Pourquoi tuent-ils les frères
Partout sur cette terre
Maintenant la prophétie se réalise
Partout sur cette terre
Je vais entonner un chant à Jéhovah
Lui dire que vers les nations je suis allé
Les hommes sont abattus de souffrances
N’est-ce pas le temps de la migration ?
 

Le reggae devient une musique identitaire dont les messages mettent en avant les difficultés rencontrées par une certaine catégorie de la population. Les Noirs s’y reconnaissent. Ce courant musical se reconnaît comme un mouvement contestataire. On trouve, par exemple, parmi les premières chansons reggae des compositions liées à la vie dans les bidonvilles de Kingston. La mythique Hansworth Revolution (1978) de Steel Pulse est un pamphlet inégalé pour dénoncer ces injustices.

a) L’oppression dénoncée avec des mots

Les auteurs vont aussi utiliser des références bibliques (encore !) pour dénoncer cette oppression. On peut ainsi écouter les paroles du célèbre Babylon System de Bob Marley qui reprend la référence à la Babylone bien connue des rastafaris :  

 Paroles de Bob Marley - Babylone System

Mais cette rébellion ne signifie pas dans l’esprit rasta « combat’. On souhaite atténuer au contraire les conflits (The Gladiators ou Children of Israel par Dennis Brown).

Comme Peter Tosh dans 400 years, l’esclavage est dénoncé mais on cherche à lutter contre l’oppression par la rédemption. N’oublie pas que le rasta est cool !

 

b) Des personnages pour dénoncer

Ce combat pour l’égalité sociale est également mis en avant par les auteurs qui vont citer des personnages importants. Ainsi, Bob Marley va reprendre un discours de Halié Sélassié dans War. Voici le discours du négus prononcé à l’ONU en 1963 : 

discours de Hailé Selassie

Chez Bob Marley cela devient : 

Until the philosophy which hold one race superior
And another inferior
Is finally and permanently
Discredited and abandoned
Everywhere is war
Me say war

Du mot pour mot dont la valeur symbole est unique.

Les textes reggae peuvent aussi parler des pères fondateurs du rastafarisme ou d’icônes comme Nelson Mandela. Il suffit d’écouter Great Men de Burning Spear (sortie en 1990) pour s’en rendre compte.

4- Les relations avec les autres et l’amour

On le sait, l’amour est un sujet très utilisé dans la chanson. Et le reggae a aussi succombé à cela. L’amour des autres est très important pour les rastas et de nombreux auteurs de reggae, ce thème devient aussi une arme contre l’injustice. On peut ainsi retrouver cette idée dans Could you be loved de B. Marley :

Could you be loved and be loved(x2)
Don’t let them fool you
Or even try to school you, oh ! no
We’ve got a mind of our own
So go to hell if what you’re thinking
Is not right
Love would never leave us alone
In the darkness there must come out to light
Could you be loved and be loved(x2)
The road of life is rocky
And you may stumble too
 
Pourvu que tu sois aimé et être aimé (x2)
Ne les laisse pas te berner
Ou même essayer de t’éduquer, oh non !
Nous avons notre tête nous
Aussi va en enfer si ce que tu penses
N’est pas bien
L’amour ne devrait jamais nous laisser seuls
Dans les ténèbres doit apparaître la lumière

a) Simplement déclarer sa flamme

Aimer n’est pas seulement un acte important pour celui qui lutte contre l’injustice. C’est aussi tout simplement un sentiment qui fait du bien. Bob Marley a chanté de nombreux hymnes à l’amour, par exemple Is this Love :

I wanna love you and treat you right ;
I wanna love you every day and every night :
We’ll be together with a roof right over our heads ;
We’ll share the shelter of my single bed ;
We’ll share the same room, yeah ! – for Jah provide the bread.
Is this love – is this love – is this love –
Is this love that I’m feelin’ ?
Is this love – is this love – is this love –
Is this love that I’m feelin’ ?
I wanna know – wanna know – wanna know now !
I got to know – got to know – got to know now !
Je veux t’aimer et te traiter bien
Je veux t’aimer chaque jour et chaque nuit
Nous serons ensemble avec un toit au-dessus de nos têtes
Nous partagerons l’abri de mon lit à une place
Nous partagerons la même pièce
Jah fournit le pain
Est-ce l’amour, est-ce l’amour
Est-ce l’amour que je ressens ?
Je veux savoir, je veux savoir, je veux savoir maintenant
Je dois savoir, je dois savoir, je dois savoir maintenant
Je veux et je peux

Tee shirt rastafari reggae

5- D’autres sujets pour les textes reggae ?

Même si ces sujets sont les plus entendus lorsque l’on écoute du reggae, on peut aussi trouver d’autres sources d’inspiration comme la ganja. Ces textes ont malheureusement été mal compris et ont mis en avant l’utilisation de la drogue comme un loisir et non pas comme un moyen de communiquer avec Jah, ce que la ganja est pour les rastas.

Parmi les textes reggae qui mentionnent la ganja, on peut « dénoncer » Legalize it de Peter Tosh : 

Legalize it, yeah yeah
That’s the best thing you can do
Doctors smoke it
Nurses smoke it
Judges smoke it
Even the lawyers too
 
Légalisez-la, oui oui
C’est la meilleure chose à faire
Les docteurs en fument
Les infirmières en fument
Les juges en fument
Même les avocats aussi

L’herbe est pour les rastas un don divin qui peut soigner tous les mots et permettre de mieux communiquer avec Dieu.

bob marley et ses potes qui fument du cannabis

Bob Marley donne des informations pour bien fumer dans Ganja Gun. Il parle du cannabis dans Kaya, de l’attitude cool lorsque l’on a consommé dans Easy Shankin’… P. Tosh défend l’herbe magique qui permet de lutter contre le mal. 

a) Autre thème, autre message

Nous avons déjà parlé de l’exode. Le retour aux sources est particulièrement important pour les rastas et cela peut se constater en écoutant certains messages mis en musique.

On retrouve ainsi dans de nombreux textes le sujet du rapatriement, sujet majeur pour les rastas.

On pourra ainsi découvrir des descriptions de la terre promise dans Resting place de Burning Spear : 

Where must I find my resting place ?
Over the weeds and the valleys
I sure I can see, / sure I can see
Too much pollution, too much pollution
I would like to see the shade and tree
Where I can rest my head and knee
Cause the sun is so hard
 
Où trouverai-je le lieu de mon repos ?
Par-delà les prairies et les vallées
Je vois, bien sûr, je vois
Trop de pollution, trop de souillures
Je voudrais voir et l’ombre et l’arbre
Où je pourrai poser la tête et le genou
Car le soleil est ardent.

L’attente du voyage vers la terre promise est aussi mise en musique avec par exemple le texte de Third World

There is a land far far away
Where there is no night, there’s only day
Look into the book of life
And you’ll see that there is a land far far away
The King of Kings and the Lord of the Lords
Sit up on his throne and He rules us ail
Look into the book of life
And you will see that He rules us ail
 
Loin, très loin est un pays
Où il n’y a pas la nuit, seulement le jour
Vois dans le livre de vie
Et tu verras que loin, très loin, est un pays
Le Roi des Rois, Seigneur des Seigneurs
Assis sur son trône nous gouverne tous
Vois dans le livre de vie
Et tu verras qu’il nous gouverne tous
 
 
 

Pour atteindre ce lieu, il faut se battre, comme nous l’indique Ras Michael and the sons of Negus dans Sufferation : 

Sufferation is on the land
Ségrégation is on the land
Humiliation is on the land
Why do they are killing brothers
All over in the land
The prophecy fulfills now
All over the land
I’m gonna sing a song unto Jehovah
Tell Him I’ve gone to the nations
The people are down in sufferation
So is it not the time of migration ?
 
La souffrance est sur cette terre
La ségrégation est sur cette terre
L’humiliation est sur cette terre
Pourquoi tuent-ils les frères
Partout sur cette terre
Maintenant la prophétie se réalise
Partout sur cette terre
Je vais entonner un chant à Jéhovah
Lui dire que vers les nations je suis allé
Les hommes sont abattus de souffrances
N’est-ce pas le temps de la migration ?
 
 

b) Les dreadlocks, un autre sujet de chanson reggae

On pense souvent à tort que les tresses posées sur la tête des rastas ne sont qu’un accessoire esthétique. Il n’en est rien ! C’est un lien solide avec l’histoire des Africains. On peut ainsi voir des chevelures tressées sur les fresques de l’Égypte antique. Mais aussi des dreadlocks portées par de nombreuses tribus d’Afrique.

Les tresses sont aussi un message important pour les rastas : on ne se coupe pas les cheveux selon le texte biblique Nombres 6:5 : 

Texte biblique qui inspire les rastafari sur le port des dreadlocks

Cette coupe si spécifique a donc été un sujet que l’on a pu trouver dans certaines chansons comme Dreadlock des Heptones : 

Dreadlock trying to fight a Babylon
Natty dreadlock trying to return to our own land
 
Le natté tentant de combattre Babylone
Le chouette natté essayant de retourner dans notre patrie

6- À toi de transmettre ton message

Comme tu as pu le constater, le reggae est une musique riche en messages importants. Réalité sociale, religion, croyance, amour… Ces textes reggae sont fortement liés au rastafarisme comme tu as pu t’en rendre compte. Il n’est donc pas étonnant que la majorité des auteurs de reggae soient rastas.

Alors maintenant que toi aussi tu fais partie de la communauté, pourquoi ne pas tenter ta chance et écrire tes propres textes ? Tu as les clefs pour délivrer un message reggae de qualité. Et pour te mettre dans l’ambiance, si tu sèches, pourquoi ne pas transformer ta chambre en havre de paix rasta avec quelques décorations à l’effigie du roi Marley ?

Découvre-les toutes en cliquant sur l’image ci-dessous :

Collection de decoration d'interieur rasta

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *